jeudi 29 mai 2008

Avanie contre le New Jersey Devil. Part.1

En début de semaine, juste après avoir dévoré le dernier poche de Harlan Coben, Innocent, j’ai décidé d’aller rencontrer l’auteur dans le New Jersey.
Côme avait une réunion à New York, j’ai proposé de l’accompagner. Pendant sa journée de travail, j’ai pris un vol pour le New Jersey. Aloysius est resté avec une jeune fille française qui avait été recrutée directement par le Carlyle.

J’avais peu dormi pendant notre vol de la veille. Et Aloysius avait refusé de s’allonger avant l’aube dans notre suite. Aussi, dans la voiture envoyée par le maître du suspense, je me suis endormie dès le démarrage ou quasiment. Deux heures plus tard, j’ai ouvert un œil, échevelée, bouche ouverte. Mon col était empreint de bave. Heureusement j’étais seule. Le chauffeur, par délicatesse, s’était éclipsé. Je me suis recoiffée devant le rétroviseur et je suis sortie, les jambes flageolantes.

La demeure était impressionnante, quelque peu lugubre à mon avis et le parc curieusement sauvage. Un frisson m’a parcourue tandis que j’ai entrepris de pousser la porte d’entrée après quelques vains coups de sonnette. Mais l’agitation qui régnait dans le hall d’entrée me rassura. Enfin pour peu de temps.

Plusieurs personnes s’agitaient courant sur le sol marbré : des domestiques, une nurse en larmes, Mme Coben, très blonde, sanglée dans un tailleur marron de dame campagnarde, des enfants, plusieurs chiens. Au centre de l’action, un géant chauve de deux mètres tapa dans ses mains ; c’était Harlan, mais j’ai senti que ce n’était pas le moment de me présenter :

« Restons calmes, ordonna-t-il. Nous allons nous répartir les recherches. Aglaé, vous irez au premier étage, les enfants et toi Linda, vous vous occuperez du deuxième étage et de la salle de jeux. Doug et moi irons au jardin avec les chiens. Je vais appeler les voisins et mon ami Ted, le sherif, au cas où. »
Soudain il m’aperçut :
« Et vous, Mademoiselle, vous parcourrez le rez-de-chaussée !
Il s’adressa à l’assemblée :
- Tout est OK ? Alors go ! »

Je ne savais pas vraiment quoi chercher. Je me suis avancée dans le salon orné d’une immense et massive bibliothèque. Tous ces livres, ai-je songé, ce n’est pas très hygiénique ! Je me forçais à enregistrer le moindre détail au cas où il s’agisse de ce qu’il fallait retrouver. Puis je me suis rappelée qu’il avait parlé d’alerter les voisins, le shérif.
De quoi pouvait-il donc s’agir ?
« Qui t’es toi ? me demanda tout à coup un enfant dissimulé par un immense fauteuil.
- Euh mon nom est Avanie, articulai-je, la bouche sèche. Et toi ? Tu ne cherches pas avec les autres ?
- Oh non ! je préfère lire.
Il avait 3 ans à peine !
- Ah bon ? et que lis-tu en ce moment ?
- Je viens de finir The mystery of the green ghost, c’était pas mal. Moins bien, toutefois, que le dernier livre de mon père. Vous l’avez lu ?
- The innocent ? Oui bien sûr c’est pour ça que je suis là… Mais je n’ai pas pu parler à ton père…. »

A ce moment, un long cri résonna dans les escaliers. Je m’élançai dans le hall et grimpai au premier étage quatre à quatre. Au centre d’une chambre d’enfant, un doudou se balançait doucement, pendu au bout d’une cordelette :

« c’est Nono hurlait Mme Coben, c’est son Nono ! Mon dieu je suis sûre qu’on nous l’a enlevé ! »

Elle s’évanouit alors que son mari franchissait la porte. Il la rattrapa dans ses bras de rugbyman et la souleva comme une plume.

A suivre…

3 commentaires:

Bina a dit…

Rien que le titre me donne envie de trembler... A quand la suite ??
Tiens c'est marrant mais la maison en photo me rappel celle du manoir de l'horreur de Disney Land Paris. Toutes les maisons recélant des mystères se ressembleraient-elles ?

Framboise a dit…

La photo est tirée d'un film d'hitchkock je crois (je peux pas vérifier , Avanie me fait la tête. Elle réponds même pas à ses lecteurs la bécasse. ) j'espère que tu as aimé la suite.

Avanie a dit…

Bina,

La suite est écrite !

Pour la photo, je l'ai trouvée sur Google avec la recherche "maison hantée" mais il n'était pas précisé d'où elle venait.
Et effectivement j'ai vu la maison hantée de Disneyland et c'est sa copie conforme :)

Framboise,

Tu sais très bien qu'en ce moment je suis débordée par l'organisation de mon gala !