samedi 14 juin 2008

Avanie se met aux fourneaux

La nouvelle nurse est parfaite. D’abord Aloysius l’adore J’avoue que parfois, je suis un peu vexée, parce qu’en plein dans une activité passionnante telle que le coloriage ou le collage de gommettes, Aloysius se met à réclamer « Shana, veux Shana ! ».

Mais s’il faut subir ça et en échange profiter des services d’une nurse juste excellent, eh bien, ainsi ferons-nous.

Au début, je me suis dit « Non, pas question ! » Shana a 52 ans mais elle en fait 35 à tout casser. Elle portait une minijupe en jean avec des bottes. En guise de haut, elle arborait un gilet qui laissait voir son nombril (sans piercing, heureusement !) et le haut d’une poitrine siliconée. J’allais lui demander de rentrer chez elle sans tarder, on ne sait jamais, elle aurait pu prendre froid lorsqu’elle s’est adressée à Aloysius. En quelques mots, elle l’a charmé, lui qui, d’habitude, reste sur sa réserve. En dix, je l’embauchais : elle venait de m’apprendre qu’elle n’aimait qu'elle était gouine.

Aujourd’hui, Shana avait prévu de faire un peu de cuisine avec mon fils : « Quelque chose de très simple, m’a-t-elle dit, lorsque je l’ai regardé avec un froncement de sourcils. Et puis, les hommes ne font pas assez la cuisine a t-elle ajouté. »

Je n’ai rien dit, étant donné que chez moi, les femmes ne la font pas non plus, sauf inspiration soudaine. Nous laissons le quotidien entre les mains de nos domestiques. Mais je me suis souvenue des talents culinaires de Calixte, et il semblerait que ceux-ci rendent son charme plus efficace encore… Donc, j’ai approuvé !

De toutes façons, j’avais rendez-vous avec mon esthéticienne (je rassure Le Sushi, il ne s’agissait pas cette fois d’épilation mais de manucure.) et avec mon coiffeur, le divin Giorgio… Alors.

J’allais partir lorsque Shana m’a alpaguée dans le hall d’entrée. Elle était en larmes. « Mon amie Cindy vient de se faire renverser par un Vélib. Il faut que je file ! »

Et elle a claqué la porte.

Dans la cuisine tout était prêt :

120 grammes de sucre
150 grammes de farine
1 pincée de sel
1 sachet de levure
75 grammes de beurre
4 œufs
1 sachet de sucre vanillé
le jus d’un citron, quelques zestes.

Mais pas de recette.
Alors nous avons tout mélangé. Aloysius s’est fait une joie de verser les ingrédients dans le grand saladier prévu à cet effet. Il a renversé un peu de tout sur ses habits et les miens, mais il était tellement ravi que je n’ai pas eu le cœur de le lui reprocher. J’ai remué énergiquement. Nous avons versé le tout dans 8 petits moules à madeleines… Et voilà !



Par contre, mes mains sont hideuses et je frise !

3 commentaires:

Le Sushi a dit…

Tout d'abord, merci de me rassurer.

Ensuite, je crois noter que les nurses ne sont plus jeunes fraîches et hétérosexuelles dernièrement. Calixte est donc si traumatisant?

Question subsidiaire: Ça fait si mal que ça un Vélib? Ils s'attaquent maintenant aux piétons?

Avanie a dit…

Je vous en prie, très cher, vous avez été fort aimable de vous soucier de ma pilosité.

Disons que je ne tiens pas à ce que ma maison devienne le lupanar de monsieur mon cousin. Ce n'est pas que cela nous ruine de payer des frais de licenciement mais c'est assez usant de remplir les papiers afférents lorsque l'on licencie des employées. Je tente donc de limiter les risques de débordements.

Oui, un vélo peut faire mal, lancé à toute vitesse sur une petite femme fragile, bien sûr... Mais la petite amie de notre nurse va bien. Et Shana a repris son service, ouf !

doume a dit…

très bien amené... devrais-je dire servi ?
j'en veux !!!!!